mardi 7 août 2012

1, 2, 3... Go !

LA ROUE, LES 2 COLONNES ET LES 3 SEPTÉNAIRES


Lorsque l’on interroge le tarot, ce n’est pas un avenir hypothétique que nous lui demandons instamment de nous révéler, mais bien notre devenir. Là réside toute la différence entre tarologie (de Logos) et la taromancie qui est un art divinatoire. 

Si le deuxième n’est accessible qu’à un nombre extrêmement restreint d’individus, le premier en revanche est à la portée de chacun puisqu’il fait appel au langage symbolique, seul capable de manifester dans le monde visible ce qui à nos yeux reste la plupart du temps invisible. 

Le tarot est donc en ce sens à la fois un transmetteur et un révélateur : il interroge notre conscience supérieure, nous met en relation avec notre âme, et la puissance de cette outil d’élévation de la conscience est d’une splendeur vertigineuse. 

Emprunter la voie du tarot, c’est trouver la notre... C’est enfin sortir de la position du MAT, c’est sortir de la confusion et de l’errance pour enfin emprunter une voie qui permet l’accomplissement de soi. Le MAT (qui était en position « échec et mat ») décide de sortir de son ignorance, de sa folie, en devenant BATELEUR. 

Le MAT accepte enfin de s’instruire, il est prêt à s’engager sur le chemin de l’épanouissement et qui va procéder, à travers ses rencontres avec les différents maîtres du tarot, à une élévation en spirale sur trois niveaux vers la réalisation de son Être profond. 

Ces 3 niveaux sont les 3 septénaires... 

Chaque étape le fait passer du plan psychologique au plan spirituel, lui proposant une méditation active sur les enjeux de son incarnation et leurs implications profondes. 

Dès que la décision est prise de s’initier au Tarot, on devient aussitôt le BATELEUR. 

Toute la question est de savoir comment puis-je me libérer de mes conditionnements pour accéder à la pleine conscience et à sa réalisation ? 

Le BATELEUR fait son entré dans le Temple du Savoir, Le Séminaire du Tarot (1), il reçoit les enseignements de la PAPESSE, il apprend que tout est à apprendre, il accepte de changer (2)... Il passe alors à l’action (3) et prend des mesures afin de cheminer vers son accomplissement... 

1, 2, 3... 

Ce que Jung appellerait le processus d’individuation n’est autre que ce chemin que le Bateleur va entreprendre jusqu’à atteindre les sommets du MONDE, les secrets de l’univers révélés, l’accomplissement de soi, la réalisation du Grand-Œuvre... Et enfin, l’Homme libre sera réalisé. 

Tous les conditionnements en question qui entravent ce processus sont autant de fils d’une pelote à dénouer. Certains viennent plus facilement que d’autres, selon qu’ils nous appartiennent ou pas. Les premiers, en surface, relèvent du pur psychologique, puis viennent ceux de l’histoire familiale et du trans-générationnel. Les derniers, parfois inatteignables tant l’investigation en est délicate, relèvent de ce qu’on pourrait appeler la dimension « karmique ». 

Bref, ma découverte du tarot ne cesse chaque jour de s’approfondir et pourtant je n’en vois jamais la fin… Une quête infinie et passionnante, nourrissante, qui me permet de me sentir pleinement en connexion avec moi-même et le monde qui m’entoure, sinon avec un inédit univers vibratoire... 

Mon aventure avec le tarot, ne m’a pas seulement amené à sans cesse reconsidérer ma vie. Les enseignements particuliers, sinon les métamorphoses que m’ont fait subir les voix célestes du tarot, sont certainement parvenues à faire de moi un individu qui cherche toujours à s’améliorer. 

« VOULOIR S’AMÉLIORER », c’est sans doute là une manière d’avoir la clémence des cieux! 

Cela dit, le tarot est un livre qu’on doit apprendre à lire pour sans cesse réapprendre à le lire... 

Le tarot est, ni plus ni moins, un livre qui raconte toutes les histoires, un livre qui chuchote des secrets, qui donne des conseils. Le tarot est encore : un outil d’enseignement, un instrument de divination, une école initiatique, un guérisseur, un thérapeute, un maître, etc... 

C’est pourquoi, il est primordial de bien savoir utiliser et consulter le Tarot. Je me passerai ici de tout commentaire au sujet de ces innombrables nouveaux prophètes du tarot qui prétendent qu’on peut apprendre le tarot et l’utiliser n’importe comment!!! 

Certainement, le tarot peut être utilisé de plusieurs manières, mais indéniablement il refusera de délivrer ses secrets si l’on refuse de s’entendre avec certaines lois qui régissent le tarot. Le tarot est un instrument magique conçu avec une absolue logique, une absolue rigueur... Les archétypes de la conscience collective, comme de l’histoire des cieux ramenés à 22 arcanes ! Rien n’y a été laissé au hasard... 

Le pouvoir des lettres, des chiffres et des archétypes...

A, B, G... 
1, 2, 3... 
BATELEUR, PAPESSE, IMPÉRATRICE... 

Le tarot de Marseille image le langage des mythes, des traditions spirituelles, de l’expérience de l’intériorité : il parle d’un voyage intérieur, initiatique, qui passe par des portes étroites et dont l’aboutissement révèle une lumière, dévoile une conscience nouvelle. 

C’est une œuvre alchimique. Une lecture jungienne éclaire ces arcanes symboliques du jeu de Tarot dans la dimension psychique : jeu de lames, il révèle le « je » de l’Âme. Le jeu de tarot invite à dire une parole inscrite dans l’expérience incarnée pour toucher et révéler l’Être. 

Assurément, le Tarot est source de biens des enseignements et ses conseils peuvent être précieux, mais quand on choisi de consulter le Tarot sérieusement et qu’on le prend comme guide dans notre vie, le besoin de cohérence est si impérieux!!!! 

Voici un des secrets le plus important du tarot : 

1, 2, 3...

Le Tarot est une Roue (1) 
Le Tarot se divise en 2 colonnes (2) 
Le Tarot sans le Fou se divise en 3 septénaires (3) 


1 : LA « ROTA » (DISPOSITION EN ROUE) 


La disposition en roue des lames du tarot est fortement conseiller quand il s’agit de s’imprégner des vibrations des arcanes... La disposition en roue apporte aussi un enseignement au sujet de la position du fou : Il se trouve au début comme à la fin de la roue. Il représente la gueule du serpent qui se mort la queue (ouroboros). Du reste, cette disposition n’est pas sans rappeler l’arcane de la Roue-de-Fortune, qui symbolise d’une certaine manière, toutes les énigmes concernant les destinées. 

2 : LES 2 COLONNES 

Quand on étudie le Tarot, il est fortement conseiller de toujours placer les lames en 2 colonnes de 11 arcanes, en respectant les vis-à-vis. Cette manière de faire est sans conteste la plus efficace quand il s’agit d’apprendre les significations des lames. C’est la position « École ». (C’est la rota ramenée à deux colonnes). Cette disposition des lames permet certes, d’avoir une vue d’ensemble, mais aussi c’est en s’appliquant à faire sagement ce rituel que la Papesse nous révèle les plus grands secrets au sujet des arcanes. Les enseignements inestimables que rapporte ce petit rituel ne sont pas à négliger! 


3 : LES TROIS SEPTÉNAIRES 

Afin de comprendre les processus évolutif ou initiatique du tarot, il est nécessaire de comprendre les lois magiques des 3 septénaires... Il s’agit de la clé de l’évolution personnelle mais aussi de la clé du processus initiatique alchimique et divinatoire 



LE SECRET DES TROIS SEPTÉNAIRES 

Pour comprendre la symbolique du Tarot, on le divise en 3 "septénaires" 

Les préceptes concernant le Secret des 3 septénaires est un enseignement relatif principalement à la symbolique psychique et vibratoire des arcanes majeurs. 

Le Tarot indique un processus initiatique à 3 niveaux 

On appelle ces trois niveaux les trois septénaires, en lien avec la structure et la numérologie sacrée du tarot = 21 arcanes (3×7). Les Arcanes majeures sont numérotés de 1 à 21, le MAT, devant être considéré comme la lame sans chiffre, (0 ou 22, à tord). 

La lecture des trois septénaires du Tarot éclaire le chemin initiatique. Une lecture des arcanes complémentaires révèle l’œuvre initiatique, le chemin de la transformation, de la « transmutation » intérieure. Cette mise en lumière de la dynamique psychique inscrite dans le tarot offre un approfondissement de la compréhension symbolique des arcanes majeurs. 

1er SEPTÉNAIRE 

Le premier septénaire est lié à la première partie de la vie.
Il démarre à la naissance et prend fin au tout début de l'âge adulte. Il s'agit du BATELEUR,(1) première lame du Tarot qui correspond à l'enfant qui naît au monde avec tout son potentiel non encore exploité; qui par le biais des images parentales correspondant à L'IMPERATRICE (3) et à L'EMPEREUR (4) symbolisant la conception et la concrétisation, va recevoir une éducation, et, par celles de la PAPESSE(2) et du PAPE(5) correspondant à la transmission du savoir, va recevoir l'enseignement extérieur qui lui permettra au fur et à mesure qu'il grandira de se défaire de sa dualité (ce qui le retient à ses parents), pour décider et choisir sa voie, représentée par L'AMOUREUX (6) qui symboliquement désigne le choix, face à deux alternatives et ainsi, partir et prendre sa route, symbolisée par le CHARIOT (7) qui représente la victoire sur le doute. 

2ème SEPTÉNAIRE 

Avec le second septénaire, nous entrons alors dans la vie pratique ou il est indispensable d'affronter l'autorité, la société et ses lois qui sont représentées par la JUSTICE (8) qui est équité, afin de devenir mature et adulte avec L'HERMITE (9) qui symboliquement représente le temps et tout ce qu'il contient. Puis la vie, avec ses hauts et ses bas, ses cycles sans fin que nous montre la ROUE DE FORTUNE (10), qui représente le mouvement incessant de la vie, apporte à l'individu peu à peu, maîtrise et courage avec la FORCE (11) qui représente les énergies intérieures, en vue d'affronter les épreuves inhérentes à chacun, pour lui apprendre à renoncer (c'est à dire à se détacher) par le biais du PENDU (12) qui symboliquement représente l'abandon mystique et le sacrifice librement consenti, car il faut immanquablement se séparer, couper, trancher et souffrir avec celle que l'on appelle L'ARCANE SANS NOM (13) on l'appelle ainsi car elle représente la mort, c'est à dire ce qui est innommable... Mais il nous faut toujours garder confiance et croire en son Ange gardien, représenté par LA TEMPÉRANCE (14) 

3ème SEPTÉNAIRE 

Enfin, dans le troisième septénaire, l'homme, face à ses pulsions et ses désirs qui sont représentés par LE DIABLE (15) symbolisant le pouvoir et la tentation, se soumet à toutes les tentations auxquelles il devra succomber avec LA MAISON DIEU (16) qui symboliquement représente l'orgueil. Cependant, pour chaque être? Quel que soit son sort, brille une lumière, représentée par L'ETOILE (17) qui le garde et le protège dans sa nuit, et c'est dans son inconscient personnel représenté par LA LUNE (18) que se cachent les ingrédients utilisés par la conscience LE SOLEIL (19) pour comprendre et continuer sa route. Ainsi ressourcé et revivifié par le JUGEMENT (20) qui représente le renouveau, l'être poursuit son aventure et s'approche du soi qui est l'aboutissement de toute vie et est représentée par LE MONDE (21) qui symboliquement représente l'accomplissement parfait! 

LE MAT (0-22) lame qui ne porte pas de numéro parce qu'il représente l'insondable mystère d'ou l'on vient et l'insondable mystère ou l'on retourne à notre mort physique. 

on voit donc que dans toute vie il y a 2 phases. 

La première de préparation et d'études la seconde d'application c'est à dire de mise en œuvre. 

1, 2, 3... C’est le départ de l’aspirant initié... Avec ces trois chiffres, il possèdent tout ce qui est nécessaire pour s’engager sur la voie de l’accomplissement.... 

Pour déployer une activité consciente il faut acquérir les connaissances qui se rapportent aux Arcanes 1-2-3-4 et 5. 

5, l’initié reçoit la bénédiction des cieux! 

Quand l'instruction est achevée, on se retrouve face aux choix de plusieurs possibles avec l'Arcane 6 et une fois que le choix est fait, on entre dans la vie active avec l'Arcane 7 

L’Arcane 7 est l’indication que l’« aspirant initié » passe au niveau « d’initiable » 

Il entre dans le 2ème niveau, le 2ème septénaire, qui est une suite d’épreuves initiatiques... 

Au cours de ces exercices de passage on expérimente avec les Arcanes 8-9-10-11-12-13, etc... 

Enfin, l’initié s’engage sur la voie du 3ème septénaire, vers les enseignements d’ordre célestes, et vibratoires... La réalité s’écroule, la Maya lève son voile, l’illusion s’estompe et fait place à une nouvelle réalité! 14-15-16... en cheminant vers les ondes et luminosités des astres... 17-18-19... afin que s’accomplisse le processus de transmutation, et le Grand-Œuvre... C'est-à-dire une résurrection de soi, et l’éveil à une nouvelle existence. 

C’est en ce sens que le Tarot représente le chemin de l'humanité et le chemin de chacun, car nous ne pouvons faire autrement que passer tous par ces étapes. 

Rappelont que les Arcanes Majeurs du Tarot expriment le « Trium Hermeticum », (Astrologie, Magie et Alchimie), trois sciences théosophiques qui s'incorporent dans la Gnose qui les agence et les regroupe toutes trois... 

Le premier septénaire, du BATELEUR au CHARIOT correspond à la préparation nécessaire pour entrer en possession des différentes forces naturelles nécessaires pendant le travail de l'œuvre. 

Le second septénaire, de LA JUSTICE à LA MORT, correspond à la prise en main de ces forces et au commencement de l'œuvre, préparation du Sel, des matériaux requis, et phase au noir. 

Le dernier septénaire, de LA TEMPÉRANCE au MONDE, correspond aux différentes phases jusqu'à la réalisation de l'œuvre, jusqu'à l’accomplissement (LE MONDE) ou l'échec (Le MAT).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
N.B. : Cet exposé particulier concernant "La Roue, les 2 Colonnes et les 3 Septénaires" est plus particulièrement dédié à la prêtresse Majalis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire