mercredi 13 février 2013

EDGAR CAYCE (1877-1945)


Edgar Cayce (18 mars 1877 près de Beverly, Kentucky, États-Unis – 3 janvier 1945 à Virginia Beach, États-Unis) est parfois considéré comme le « prophète dormant » et l'un des « plus grands mystiques » des États-Unis.

Pendant des « lectures » (readings), entrant en transe par hypnose, il répondait à des questions relatives à un individu. Ces lectures évoquent, au début, la santé physique. Puis, les conseils se diversifient et portent sur les vies antérieures, les interprétations de rêves, les phénomènes psychiques, la santé mentale, la méditation, la prière, le développement spirituel, mais aussi le commerce et l'Atlantide. 

En octobre 1910, cette photographie volée au domicile des parents de Cayce par un journaliste paraît à la une du New York Times sous le titre: « Illiterate Man Becomes a Doctor When Hypnotized » (« Sous hypnose, un illettré se transforme en médecin »).

Il reste connu pour les parties de son travail qu'il considérait comme les plus importantes, telles que le soin (la grande majorité de ses « lectures » ont été faites pour des personnes qui étaient malades) ou la théologie chrétienne (Cayce a été toute sa vie un membre des Disciples du Christ, une église protestante). Il pourrait être à l'origine de l'idée que la Californie sera un jour « submergée ». Bien qu'il ait vécu avant l'émergence du New Age, il a eu une grande influence sur certaines idées de ce courant.

Les sceptiques doutent de ses prouesses psychiques, ainsi que les chrétiens conservateurs qui se posent des questions sur son orthodoxie.

Selon Louis Pauwels, qui relate sa biographie dans « Le Matin des Magiciens », Cayce est un homme très simple, de faible formation culturelle, capable en état de sommeil de prescrire la solution médicale de toute maladie. Ses dons viendraient d'une maladie contractée à l'âge de 5 ans qui le mit dans le coma. Dans cet état, il donne alors à son médecin, à voix haute, la cause de son état et le type de cataplasme qu'il faut lui appliquer. Depuis, en état de « transe », il prescrira un traitement pour les maladies qu'on lui soumettra. Il aurait prédit le jour et l'heure de sa mort, victime d'une maladie incurable qu'il ne voulut pas désigner.

En 2009, il existe plusieurs dizaines de milliers d'adeptes de Cayce. La plupart d'entre eux habitent aux États-Unis et au Canada, mais les centres Edgar Cayce se trouvent dans 25 autres pays. L'Association for Research and Enlightenment (ARE : « Association pour la recherche et l'enseignement spirituel »), basée à Virginia Beach, est l'organisation qui promeut le plus les travaux de Cayce et conserve toutes les lectures.

Biographie

Edgar Cayce est né dans une famille paysanne le 18 mars 1877, près de Beverly, onze kilomètres au sud d'Hopkinsville. Les différentes phases de la vie de Cayce peuvent commodément être définies selon leur géographie :

1877 à 1920 – La période du Kentucky

En décembre 1893, la famille emménagea à Hopkinsville dans le Kentucky, au 705 de West Seventh, au coin sud-est de Seventh et Young Street.

À l'école alors qu'il avait environ dix ans et travaillait très moyennement, son maître avait signifié ses lacunes à son père, celui-ci lui demande d'apprendre une leçon, l'enfant s'y consacre 10 minutes, puis revient vers son père, déclarant : « c'est fini ». Le père lui demande s'il se moque de lui, Edgar se met alors à réciter deux pages complètes, imprimées dans son cerveau, tel un appareil photographique.

Durant cette période, Cayce suivit des études jusqu'au secondaire inférieur. Il s'est découvert une vocation spirituelle. Il a quitté la ferme familiale pour d'autres types de travaux (d'abord au magasin Richard's Dry Goods Store, puis dans la librairie Hopper, tous deux situés sur Main Street).

L'éducation de Cayce s'est arrêtée à la 2e année du secondaire, car ni lui ni sa famille n'avaient les moyens de payer pour les études dans un collège américain. De plus, à cette époque, des matières plus avancées (telles que les mathématiques et les sciences appliquées) étaient présentées plus tôt dans les écoles publiques. Finir la 2e secondaire alors était équivalent à finir le collège au début du XXie siècle (pour certains sujets), et était considéré plus que suffisant pour un enfant des classes ouvrières. La vie d'Edgar Cayce sera marquée par une course désespérée au travail et à l'argent.

Tout au long de sa vie, Edgar Cayce fut un membre actif des Disciples du Christ. Il relisait la Bible, entièrement, chaque année de sa vie, enseignait le catéchisme et recrutait des missionnaires. Il se serait toujours demandé avec anxiété si ses capacités psychiques — et les enseignements qui en découlaient — étaient spirituellement justifiés.

En 1900, il se lança dans le commerce avec son père, pour vendre une assurance du nom de Woodmen of the World (« Bûcherons du monde »). En mars de cette année-là, il attrapa une laryngite aigüe qui, le 18 avril, le rendit aphone.

Dans l'incapacité de travailler, il vécut chez ses parents pendant presqu'un an. Il décida ensuite de se lancer dans la photographie, en espérant qu'il aurait de ce fait peu de raison de parler. Il devint apprenti-photographe dans le studio de W. R. Bowles, au coin de la Neuvième et de Virginia à Hopkinsville.

Un artiste itinérant, comique et hypnotiseur, appelé « Hart - The Laugh Man » (« Hart, l'homme du rire »), fit une représentation à l'opéra de Hopkinsville en 1901. Il entendit parler du problème de Cayce, et proposa de le soigner. Cayce accepta, et l'expérience eut lieu sur scène, devant le public. Sa voix lui revint lors d'une séance d'hypnose, mais s'éteignit à son réveil. Hart essaya une suggestion post-hypnotique afin que Cayce retrouve sa voix même après la transe, mais sans succès.

Hart quitta la ville, mais un autre hypnotiseur local, Al Layne, se proposa pour continuer à travailler avec Cayce afin qu’il récupère la voix. Layne suggéra à Cayce de décrire la nature de son problème et sa solution pendant la séance d’hypnose. Cayce décrit alors sa maladie en utilisant le premier pronom personnel du pluriel « nous », au lieu du singulier « je ». Lors des séances suivantes, il commençait en général par dire « Nous avons le corps ». D’après les transcriptions de ces séances, la perte de sa voix était due à une paralysie psychologique, et pouvait être corrigée par l’afflux de sang aux cordes vocales.

Layne suggéra alors que le flux de sang soit en effet augmenté, et le visage et la poitrine de Cayce devinrent alors rouges. Après 20 minutes, encore en transe, il déclara le traitement terminé. À l’éveil, sa voix resta normale. Il y eut des rechutes, mais après quelques séances supplémentaires avec Layne, avec le même traitement, le problème fut réglé définitivement.

Layne avait lu des traitements hypnotiques semblables, effectués par le Marquis Chastenet de Puysegur, un adepte de Franz Mesmer, et voulait explorer les limites des connaissances thérapeutiques de la « voix en transe ». Il demanda à Cayce de décrire ses propres maux et de lui suggérer des traitements. Les résultats auraient été à la fois précis et efficaces.

Layne conseilla alors à Cayce d’offrir ses services de guérison en transe au public, mais Cayce n’était que peu disposé à le faire. Il accepta toutefois, à la condition que de telles séances soient gratuites. Avec l’aide de Layne, il commença donc à offrir des traitements gratuits aux gens de la ville. Ces séances furent un succès, et il devint de plus en plus connu.

Des rapports sur le travail de Cayce apparurent dans les journaux, et de nombreuses lettres de demandes lui parvinrent. Selon ces rapports, Cayce était capable de travailler aussi bien à partir d’une lettre de la personne, qu’en présence de celle-ci. Ceci lança la correspondance qu’entretiendra Cayce avec des personnes du monde entier.

La quantité de travail de Cayce augmenta en même temps que sa renommée. Il demanda à contrecœur des donations, afin de subvenir à ses besoins et ceux de sa famille, de manière à pouvoir faire des séances à temps plein. Il continua à travailler dans un état de transe apparente avec un hypnotiseur toute sa vie. Sa femme, puis son fils aîné, remplacèrent Layne dans ce rôle. Une secrétaire, Gladys Davis, prenait des notes.

La lecture en transe eut une influence notable sur la santé de Cayce, et il attribua ses incapacités passagères à rentrer en transe, à la trop importante pression qu’il subissait. Il remboursait scrupuleusement les clients insatisfaits.

1920 à 1923 – La période texane

Au cours de cette période, Cayce se sépara de sa famille, et cessa en effet de pourvoir à leurs besoins, tout en essayant de s’enrichir, sans y parvenir. Il tenta plusieurs fois d’attirer des investisseurs, dans des entreprises d’exploitation de pétrole, offrant ses services de médium. Selon toute vraisemblance, ces entreprises étaient peu honnêtes, mais il est difficile de dire dans quelle mesure Cayce en était coupable. Lorsque, plus tard, il évoqua ces années-là, il en parla comme d’une époque pendant laquelle il s’éloigna de ses idéaux.

Arthur Lammers, un riche imprimeur, le persuada en 1923 de consacrer ses transes à des sujets philosophiques. Dans cet état présumé, Cayce parla sans équivoque de vies antérieures. La « réincarnation » était alors un sujet populaire. Mais la réincarnation n’étant pas acceptée par la religion chrétienne, Cayce exprima son désarroi face à ce grave conflit de conscience.

Lammers tenta de le rassurer, mais ils en vinrent à se disputer. Finalement, c’est la « voix en transe », le « nous » des lectures, qui aurait dialogué avec Cayce, et l’aurait convaincu de continuer ce genre de séances. En 1925, cette même voix lui aurait conseillé de déménager à Virginia Beach, en Virginie.

1925 à 1945 – La période de Virginia Beach

Durant cette période, Cayce créa plusieurs institutions qui lui survivront, sous une forme ou une autre. Il fut alors un médium professionnel, avec du personnel et des volontaires pour l’aider. Les sujets des lectures furent de plus en plus métaphysiques ou ésotériques.

En 1929 fut créé l’hôpital Cayce à Virginia Beach, grâce aux dons d’un riche bénéficiaire des séances de transe, Morton Blumenthal.

Cayce passa à la postérité en 1943, grâce à un article dans le magazine Coronet. Il augmenta le nombre de séances, jusqu’à huit par jour, du fait de l’intérêt qu’il suscitait. Ceci eut des conséquences néfastes sur sa santé, et il mourut le 3 janvier 1945.

Capacités Présumée de Cayce...

On dit de Cayce qu'il était :

« prophète » (cf. The Sleeping Prophet de Jess Stearn)
« mystique »
« médium diagnostiqueur »
« voyant »

Cayce doit sa notoriété aux réponses qu'il donnait en état de transe,après hypnose, ou de sommeil. La transe était « conduite » pour une personne, habituellement celle pour le compte de qui la séance était tenue (et qui n'était pas nécessairement présente).

Les informations données par ce biais furent appelées « lectures » (readings),elles ont été prises en sténographie, et sont conservées par l'association ARE, citée ci-dessus.

Elles ont d'abord traité de la santé physique de l'individu (« lectures physiques ») ; plus tard les lectures ont aussi porté sur les « vies passées », le commerce, l'interprétation des rêves, et la santé mentale et spirituelle. Avec le temps, beaucoup des thèmes du New Age ont émergé de ces lectures, ce qui a contribué à la notoriété actuelle de Cayce. 

D'autres capacités ont été prêtées à Cayce, telles que :

- la projection
- la médiumnité (c'est-à-dire communication avec des esprits)
- la lecture des Annales akashiques ou « Livre de la vie »
- la vision et la lecture des Auras

Cayce croyait que ses déclarations en état de transe étaient vraies seulement dans la mesure où elles mènent à une vie meilleure pour la personne à qui elles sont destinées : « Si elles aident à faire de meilleurs maris, de meilleurs businessmen, de meilleurs voisins, de meilleurs artistes, de meilleurs hommes d'église, alors adhérez-y, sinon rejetez-les. »

Cayce invitait souvent son auditoire à « tester » ses suggestions plutôt que de les accepter parce qu'ils « croyaient » en lui.

Les lectures...

Edgar Cayce donna plus de 14 000 « lectures » pendant 43 ans (de 1901 à 1944). Ce sont des discours que Cayce révéla en état de transe, d'hypnose ou de « sommeil ».

En « état de veille », il disait généralement ne pas se rappeler ce qu'il avait dit pendant les transes. Les lectures elles-mêmes expliquent que son inconscient a accès à des informations qui restent cachées à son esprit conscient, ce qui était une théorie répandue au sujet de l'hypnose du temps de Cayce. La plupart des enregistrements viennent de la période d'après 1925, sa secrétaire Gladys Davis enregistrant les lectures, et sa femme Gertrude Evans Cayce « conduisant » (guidant) les lectures.

Les lectures sont habituellement réparties dans les catégories suivantes : 

Lectures physiques : 9 603 lectures existantes...

Aussi connues sous le nom de « lectures de santé » contenant le diagnostic et la prescription de la cure pour un patient. Cayce avait besoin qu'on lui donne l'endroit où le patient se trouvait physiquement, même si cela se trouvait être une autre ville ou un autre État (patients faisant des demandes par lettres).

Lectures de vies : 1 920 lectures existantes...

Dans une lecture de vies, Cayce décrit les états physiques, émotionnel et mental présents en relation avec des vies antérieures. La plupart des personnes concernées ont découvert des vies étalées sur douze périodes principales, dont celles de l'Atlantide, de l'Égypte ancienne du temps de « Ra Ta », de la Perse ancienne, de la Palestine du temps du Christ et de l'Amérique coloniale. Un nombre important de personnes se sont vu attribuer des vies célèbres. Le fils de Cayce, Hugh Lynn, par exemple, aurait été l'apôtre André.

Lectures d'affaires : 747 lectures existantes...

Cayce faisait occasionnellement des lectures d'affaires comprenant des conseils concernant les associés, les marchés boursiers, les stratégies de développement, etc...

Lectures de rêves : 630 lectures existantes....

Edgar Cayce encourageait tout le monde à interpréter et utiliser ses propres rêves dans la vie de tous les jours. Une lecture de rêves incluait l'interprétation par Cayce des rêves de ses clients. Comme il le faisait dans des lectures sur d'autres sujets, Cayce interrompait souvent la personne qui racontait le rêve pour donner une interprétation immédiate. Il complétait parfois des parties de rêve supposément oubliées par le rêveur. Au contraire de l'interprétation des rêves jungienne ou freudienne, il ne portait pas énormément d'attention aux symboles. Il disait que chaque individu possède les siens propres. Il prétendait que, dans leurs rêves, les gens pouvaient recevoir de précieuses intuitions qui étaient toujours utiles au rêveur. En dehors de ces intuitions, il prétendait que l'on peut par ce biais communiquer avec les personnes qui nous sont chères, vivantes ou non, se souvenir d'expériences de vies antérieures, voir un futur possible et expérimenter nombre d'autres phénomènes psychiques. Il déclarait que tout le monde pouvait développer ces capacités paranormales.

Lectures mentales et spirituelles : 450 lectures existantes...

Ces lectures étaient souvent courtes et étaient celles que Cayce préférait relire. Elles se concentraient sur ce que l'individu pouvait faire pour améliorer sa vie sur les plans du mental et du spirituel.

Autres lectures : 954 lectures existantes...

Les autres lectures portent sur des sujets non catégorisables par les catégories sus-mentionnées. Cela peut porter sur la recherche de personnes disparues, des trésors cachés, des lectures données pour un groupe de développement spirituel, des capacités psychiques, des auras, des prophéties, la structure de la réalité, la géologie et beaucoup d'autres sujets.

Les lectures de Cayce sont habituellement référencées grâce à un identifiant numérique dans lequel le premier nombre représente le destinataire de la lecture (la plupart d'entre eux restent secrets), et le second indique le numéro de la lecture, dans le cas où la personne en aurait reçu plus d'une. 5749-14 par exemple est la quatorzième lecture donnée à la personne identifiée par le numéro 5749 (le numéro est assigné arbitrairement).

Principaux thèmes

Le choix des principaux thèmes de Cayce ne se fait qu'avec de grands risques interprétatifs. Les lectures de santé sont les plus nombreuses, et elles impliquent beaucoup de concepts et pratiques résultant d'une vision alternative de la santé. Cayce — éveillé ou endormi — a décrit son travail en termes de service chrétien. Cependant, ceux qui s'intéressent à l'ésotérisme ou la métaphysique se sont concentrés sur un ensemble de sujets quelque peu différents.

L'origine et la destinée de l'humanité...

« Tous les esprits ont été créés au commencement, et trouvent leur chemin pour retourner là d'où ils viennent. » Cayce croit que les âmes humaines ont été créées avec une conscience de leur unité avec Dieu. Certaines « ont perdu » cet état ; d'autres, conduites par l'âme de Jésus, seraient « bénévoles » pour les sauver. La Terre, avec toutes ses limitations, aurait été créée en tant qu'arène appropriée à la croissance spirituelle.

La réincarnation...

Cayce enseigne la réincarnation et le karma comme des instruments des lois d'un Dieu d'amour plutôt que des lois naturelles et aveugles. Son but est d'enseigner certaines leçons spirituelles. Les animaux ont des âmes indifférenciées, de « groupe » plutôt qu'individuelles et conscientes. Une fois que l'âme évolue à travers une succession d'incarnations animales et réalise le statut humain, elle ne réapparaît plus sous la forme animale. Le point de vue de Cayce incorpore des enseignements théosophiques sur l'évolution spirituelle.

Astrologie

Cayce accepte l'astrologie en supposant que les âmes humaines passent du temps sur d'autres planètes (ou peut-être leurs contre-parties spirituelles) entre deux incarnations. La position des planètes à la naissance témoignerait de ces influences.

Lois universelles

Les âmes incarnées sur la Terre sont d'après Cayce sujettes à certaines lois spirituelles, telle que « tu récolteras ce que tu auras semé (karma) ou tu seras jugé comme tu juges (les autres) ». De telles lois représenteraient un aspect de la pitié de Dieu qui guiderait les Hommes sur leur chemin spirituel, quelles que soient les circonstances.

Jésus et le Christ

Suivant le courant de Nouvelle Pensée décrit plus haut, Cayce distingue Jésus et l'état du Christ. Brièvement, Jésus aurait eu une âme comme n'importe quelle personne, qui s'est réincarnée à plusieurs reprises (et a fait beaucoup d'erreurs). L'état du Christ est un état qu'il aurait atteint, et auquel toutes les personnes peuvent aspirer. Ainsi, Cayce aurait appelé Jésus le « frère plus âgé ».

Vie secrète de Jésus

Récits présentés par Cayce des incarnations précédentes de Jésus, y compris un personnage atlante appelé « Amilius » et des figures bibliques plus connues : Adam, Enoch, Melchisédech, José, Asaph et Jeshua.

Cayce décrit Jésus comme un Essénien qui a voyagé à travers l'Inde dans sa jeunesse afin d'étudier des religions orientales.(cette thèse est corroborée par Gérald Messadié dans un de ses ouvrages : "Jesus de Srinagar,l'homme qui devint Dieu".)

Idéaux

Cayce souligne à plusieurs reprises le choix de l'idéal comme base du chemin spirituel. « Et que tous réalisent que ce que nous faisons et sommes est le résultat de ce que nous avons fait des idéaux que nous avons choisis » (lecture 1549-1). Chaque personne peut choisir tout idéal vers lequel elle se sent attirée. Si elle essaie de l'appliquer, Dieu est censé la guider plus loin, peut-être en développant l'aspiration à d'autres idéaux. Le plus haut idéal, indique Cayce, est le Christ ; cependant, les lectures identifient « l'esprit du Christ » sous une certaine forme comme base pour des religions autres que le christianisme.

Corps, mental, esprit...

Cayce utilise souvent ces trois notions, ou leurs équivalents, pour décrire le genre humain. « L'esprit est la vie. L'esprit est le constructeur. L'examen médical est le résultat. » (compilation de diverses lectures). Le concept est appliqué non seulement à la santé holistique mais également à la vie spirituelle.

Méditation

Tandis que Cayce décrit parfois en détail des techniques de méditation comme s'asseoir ou chanter (« Arrr — iii-oommm »), l'élément crucial est celui de s'ouvrir à l'influence divine. Dans l'un de ses livres, la recherche de Dieu (Search For God) partage la croyance que c'est « par la prière que nous parlons à Dieu. Dans la méditation, Dieu nous parle ». La méditation a quelques aspects en commun avec l'hindouisme ou le bouddhisme (les chakras, la kundalini), mais ressemble plus aux versions chrétiennes de la Nouvelle Pensée. Le symbolisme du livre des révélations, dit-il, est basé sur des expériences méditatives.

Expériences extra-sensorielles



Cayce considérait les expériences psychiques et les « expériences extra-sensorielles » comme des sous-produits normaux de la croissance de l'âme. Dieu peut « parler » aux personnes à travers des rêves (beaucoup de lectures se composent d'interprétations des rêves), ou par des intuitions semblables aux douleurs de la conscience. Cependant, Cayce n'approuve pas le spiritisme ou la médiumnité parce que les entités contactées ainsi ne sont pas nécessairement particulièrement élevées. Au lieu de cela, il encourage des chercheurs à se concentrer sur le Christ.

L'Atlantide

Les lectures de Cayce affirment l'existence de l'Atlantide, un vaste continent avec une technologie de pointe dont les réfugiés ont peuplé l'Égypte antique et les régions précolombiennes d'Amérique. La description de Cayce de l'Atlantide a beaucoup en commun avec celle de Ignatius Donnelly.

D'après Cayce, la société atlante a été divisée en deux factions politiques d'une grande longévité — une « bonne » faction appelée les « fils de la loi d'Un », et une faction « mauvaise » appelée les « fils de Belial ».

Beaucoup de personnes vivantes seraient les réincarnations d'âmes atlantéennes, qui doivent maintenant faire face aux mêmes tentations qu'avant. À cet égard, Cayce a également prévu la venue d'une certaine « pierre bleue » d'origine atlante, qui devait être trouvée sur « une île des Caraïbes » et devait avoir le pouvoir de guérir.

En 1974, une pectolite bleu volcanique, connue sous le nom de Larimar, a été trouvée en République dominicaine. Dans les cercles métaphysiques, des participants affirment que cette pierre peut soigner ; comme avec la plupart des cristaux et pierres gemmes, il n'y a aucune preuve scientifique à ce sujet. L'Atlantide a souffert de trois destructions principales dont un déluge. Selon les lectures, une source importante d'agitation était le désir des fils de Belial d'exploiter « les Choses », contre celui des fils de la loi d'Un, voulant les protéger. Ces « Choses » étaient des sous-humains décrits par Cayce comme des créatures mi-humaines, mi-animales et peu intelligentes, avec lesquelles certains atlantes avaient des relations sexuelles. Les atlantes disposaient d'une énergie colossale comparable à notre énergie nucléaire, qui provenait, chez eux, de la captation de rayonnements cosmiques puis la transformation de ceux-ci grâce à des prismes, des cristaux, cette énergie permettait de faire fonctionner des bateaux décollant de l'eau tels des hydravions. La destruction de l'Atlantide vint d'une surcharge du cristal qui a causé une gigantesque explosion, concomitante à des cataclysmes naturels (éruptions).

L'Égypte

À côté des périodes bibliques, l'ère la plus significative pour les « lectures de la vie » était l'Égypte ancienne, une civilisation pré-dynastique se composant des réfugiés atlantes. Cayce a prétendu avoir été un prêtre inconnu appelé « Ra Ta » qui a établi un centre curatif basé sur le spirituel (le « temple du sacrifice ») et un établissement éducatif (le « temple de la beauté »). Ses lectures diagnostiques et ses récits au sujet du passé et du futur étaient censés être une suite à son travail plus ancien. Cette civilisation aurait également construit des monuments sur le plateau de Gizeh, dont la grande pyramide, et laissa des enregistrements de l'Atlantide dans une salle réservée à cet effet situés quelque part sous le sphinx de Gizeh. Ces lectures ont une forte ressemblance avec celles de Harvey Spencer Lewis, fondateur de l'AMORC.

Changements de la Terre...

Quelques lectures de Cayce font référence à de profonds changements de la Terre en conjonction avec l'inversion des pôles magnétiques terrestres ; elle surviendrait dans les années 1930, les années 1960 ou les années 1990. Les personnes qui croient aux théories de Cayce ont développé plusieurs manières créatives d'interpréter de tels passages, bien que certaines aient été déçus que 1998 ne voie pas se relever l'Atlantide, s'enfoncer la Californie ou revenir le Christ.

Les Traitements de Cayce...

Les lectures médicales de Cayce prescrivent typiquement des cataplasmes (souvent d'huile de ricin), des ajustements ostéopathiques, l'irrigation du côlon, des massages (souvent avec de l'huile d'arachide), la prière, des remèdes traditionnels (comprimés de charbon de bois), diverses formes de médecine électrique et des spécialités pharmaceutiques (comme l'atomidine), et des recommandations spécifiques au sujet du régime alimentaire et de l'exercice. Cayce est souvent vu en tant que praticien de médecine holistique, et a en particulier des liens philosophiques forts avec la naturopathie.

Le docteur William Mac Garey a résumé les traitements de Cayce dans son livre The Edgar Cayce Remedies, (Association for Research and Enlightenment, Inc., 1983). Ce livre, fondé sur 35 ans d'expérience médicale, a été traduit en français par Dorothée Koechlin de Bizemont sous le titre Les Remèdes d'Edgar Cayce, éditions du Rocher, 1994, 282 p.

Le Régime de Cayce

Les recommandations diététiques principales sont d'éviter la viande rouge (et le porc), l'alcool (excepté le vin rouge), le pain blanc et les nourritures frites ; de préférer des fruits et les légumes (de surface, feuillus) aux féculents ; de favoriser un rapport élevé (80/20 %) de nourritures basiques en minimisant les acides.

Un repas par jour devrait se composer uniquement de légumes crus. Cayce a préconisé la modération concernant le café et les cigarettes. Plusieurs mélanges de nourritures sont contre-indiqués comme le café avec du lait ou du sucre, ou le jus de fruit avec du lait ou des céréales. Cayce ne suivait pas à la lettre ce régime.

DES CRITIQUES ACERBES ENVERS CAYCE 


Les détracteurs de Cayce...

Considéré comme l'un des plus grands voyants des états-Unis. Ses disciples soutiennent que Cayce puisait ses « connaissances extralucides » à même une conscience supérieure indéfinie, telle que Dieu ou les enregistrements akashiques.

Grâce à ces « connaissances », il a pu prédire que la Californie s'enfoncerait dans l'océan, et qu'un mystérieux cataclysme détruirait New York. Il a « vu » qu'en 1958, les états-Unis découvriraient le rayon de la mort qui a provoqué la disparition de l'Atlantide.

Cayce est d'ailleurs à l'origine de quelques-unes des idées farfelues qui circulent à propos de l'Atlantide, entre autres que les Atlantes possédaient un Grand Cristal. Cayce l'appelait la Pierre Tuaoi, et expliquait qu'il s'agissait d'un immense prisme cylindrique qui servait à rassembler et concentrer l'« énergie » permettant à ses utilisateurs d'accomplir de fantastiques travaux.

Malheureusement, aveuglés par la convoitise, les Atlantes poussèrent leur cristal à une fréquence trop élevée et déclenchèrent des éruptions volcaniques qui provoquèrent la destruction du monde ancien.

Cayce fit aussi des prédictions concernant la Dépression (1933 serait une bonne année) et l'enlèvement du fils de Charles Lindbergh (erronées dans la plupart des cas; inutiles de façon générale). Il affirma qu'en 1968, la Chine se serait convertie au Christianisme. Il prétendait également pouvoir lire les « auras », ce qui n'a jamais été testé de façon objective. Par-dessus tout, cependant, Cayce est connu pour ses capacités à poser des diagnostics médicaux et à lire les vies antérieures par voyance.

On surnommait Cayce « le prophète endormi » parce qu'il fermait les yeux et paraissait entrer en transe quand il effectuait ses lectures (Stern). À sa mort, il a laissé des milliers de diagnostics et de compte-rendus sur des vies antérieures. Un sténographe prenait des notes durant ses transes, et quelque 30 000 transcriptions de ces séances sont actuellement conservées par l'Association for Research and Enlightenment.

Le plus souvent, toutefois, Cayce travaillait avec un assistant (Al Layne, hypnotiseur et ostéopathe par correspondance; John Blackburn, M.D.; Wesley Ketchum, homéopathe). Selon Dale Beyerstein, « ces documents n'ont aucune valeur en soi » puisqu'ils ne permettent pas de distinguer ce que Cayce pouvait discerner par ses dons médiumniques et les renseignements que lui fournissaient ses assistants, les lettres de ses patients ou la simple observation. Autrement dit, les seules preuves existant à propos des pouvoirs de guérisseurs de Cayce ne révèlent rien de ses capacités paranormales. Il n'empêche que la réputation de Cayce comme médium semble reposer avant tout sur le grand nombre et la précision de ses diagnostics. Cette prétendue exactitude n'est pourtant corroborée que par des anecdotes et des témoignages. Il n'existe aucune façon de démontrer que Cayce possédait effectivement un don, même pour les cas où il est certain qu'il a joué un rôle déterminant dans la guérison de ses patients.

Il est vrai, toutefois, que de nombreuses personnes se sont considérées guéries par Cayce, et c'est largement suffisant pour quiconque est disposé à croire. Si ça marche, c'est vrai! Que des milliers d'autres personnes n'aient pas constaté de guérison chez elles ou n'aient pas su rationaliser un faux diagnostic ne saurait décourager le véritable adepte. Gardner fait remarquer que le Dr. J.B. Rhine, célèbre par ses expériences en matière de perception extra-sensorielle à l'université Duke, ne s'est montré nullement impressionné par Cayce.

Selon Rhine, la lecture que le voyant avait fait de sa fille ne correspondait pas aux faits. Aux dires des apologistes de Cayce, celui-ci pouvait commettre des erreurs quand son patient doutait de lui. Mais quelle être sensé n'aurait pas eu des doutes à propos d'un tel homme, tout aimable ou sincère qu'il fût?

Les partisans de Cayce ont échafaudé des hypothèses ad hoc classiques pour expliquer les échecs de leur héros. Par exemple, Cayce et Henry Gross, célèbre radiesthésiste, firent chou blanc un jour qu'ils se rendirent au bord de la mer pour y rechercher un trésor enfoui. On nous assure néanmoins que leurs pouvoirs paranormaux ne les avaient aucunement trompés : ou bien l'endroit visité avait effectivement recélé un trésor, déterré depuis, à une époque antérieure, ou bien le trésor en question s'y retrouverait éventuellement, quelque part dans le futur (ce sur quoi leurs dons de médiums restèrent inexplicablement muets).

Nombreux sont les mythes et légendes entourant Edgar Cayce : un ange lui apparut quand il avait treize ans pour lui demander quel était son plus grand désir (Cayce aurait répondu que c'était aider ses semblables); il pouvait absorber le contenu d'un livre en le plaçant sous son oreiller pendant son sommeil; il passait ses épreuves d'épellation à l'aide de la clairvoyance; il était illettré et sans éducation.

Le New York Times est grandement responsable de cette dernière histoire (Illiterate Man Becomes a Doctor When Hypnotized [Sous hypnose, un illettré se transforme en médecin], section du dimanche, 9 octobre 1910). Bien des mythes ont été transmis sans vérification préalable par Thomas Sugrue, qui croyait que Cayce l'avait guéri d'une maladie invalidante.

Dans son livre de 1945, « There is a River : The Story of Edgar Cayce », Sugrue affirme que c'est Cayce, et non les médecins, qui a guéri son fils et sa femme de la cécité et de la tuberculose.

Un des arguments qui reviennent le plus souvent comme preuves des capacités extralucides de gens comme Cayce, c'est le fait qu'ils savent un tas de choses qu'on ne peut pas apprendre par des moyens ordinaires. Ces choses, le voyant doit les tenir directement de Dieu ou des esprits; il les a sûrement acquises au cours de projections astrales dans l'espace et le temps, etc. Pourtant, les connaissances paranormales de Cayce peuvent s'expliquer de façon tout à fait prosaïque.

Même si Cayce n'avait pas été plus loin que le secondaire, il était un lecteur vorace. Il avait travaillé dans quelques librairies, et ses sujets favoris étaient l'occultisme et l'ostéopathie. (à l'époque, l'ostéopathie n'en était encore qu'à ses débuts et ressemblait à la naturopathie et à la médecine populaire.) Il entretenait des relations avec de gens de diverses disciplines médicales, dont il recevait parfois l'aide. Encore là, ses diagnostics ne signifiaient sans doute quelque chose que pour les ostéopathes de l'époque. Martin Gardner cite la lecture que Cayce a effectué au sujet de sa propre épouse, qui souffrait de tuberculose :

(…) à partir de la tête, des douleurs le long du corps venant de la deuxième, cinquième et sixième dorsales, ainsi que de la première et seconde lombaires (…) des noeuds ici, des lésions flottantes ou latérales dans les fibres musculaires et nerveuses qui approvisionnent la partie inférieure du poumon et du diaphragme (…) en conjonction avec le nerf sympathique du plexus solaire, qui arrive en conjonction avec le plexus solaire à la fin de l'estomac (…)

Le fait que Cayce mentionne le poumon est considéré par ses partisans comme la preuve d'un diagnostic correct. Mais qu'en est-il du reste (les dorsales, les lombaires, les lésions flottantes, le plexus solaire et l'estomac), qui n'a rien à voir? Pourquoi n'en tient-on pas compte? Et pourquoi Cayce recommandait-il des traitement d'ostéopathie à des gens qui souffraient de tuberculose, d'épilepsie et de cancer?

Outre l'ostéopathie, Cayce connaissait l'homéopathie et la naturopathie. Il fut le premier à recommander le Laetrile pour combattre le cancer. (Le Laetrile contient du cyanure, et on le sait aujourd'hui inefficace contre cette maladie.)

Il a également préconisé l'«huile de fumée» pour une plaie à la jambe, un cataplasme d'«écorce de pêcher » pour les convulsions, du «jus de punaise des lits» pour l'hydropisie, et les «vapeurs d'eau-de-vie de cidre venant d'un tonneau carbonisé» pour la tuberculose.

LES PROPHÉTIES D’EDGAR CAYCE 

"EDGAR CAYCE ET LE DESTIN DE L'HOMME"
par Lytle W. Robinson. Éditions J'Ai Lu N° A 305]


En 1934, Cayce prédisait : « La terre sera boulversée en de nombreux endroits. Durant la première partie (58 à 98) des changements surviendront dans l'aspect physique de la côte occidentale des États-Unis. Des golfes, des eaux courantes apparaîtront dans le nord du Groenland. On verra surgir de nouvelles terres dans la mer des Caraïbes... L'Amérique du Sud sera secouée, du nord au sud, et dans l'antarctique, au large de la Terre de Feu, des terres apparaîtront, et un détroit aux eaux tourmentées. » 

« De nombreuses régions de la côte orientale seront boulversées, ainsi que d'autres sur la côte occidentale, et aussi dans le centre des États-Unis. Dans les prochaines années, des terres surgiront dans l'Atlantique et le Pacifique. Et les régions côtières actuelles de bien des pays seront submergées. De nombreux champs de bataille de cette époque actuelle (1941) seront même engloutis. Des portions de la côte autour de la ville de New York, et la ville elle-même disparaîtront en grande partie. Mais cela se produira dans une autre génération; tandis que le sud de la Caroline et de la Georgie disparaîtra aussi, mais beaucoup plus tôt. » 

... On ne possède guère de renseignements sur les Carolines et la Georgie, mais le sondage géodésique de 1959 a tout de même indiqué que la surface terrestre dans la région de Savannah s'était abaissée de huit centimètres depuis 1933. 

« Les eaux des Grands Lacs se déverseront dans le golf du Mexique, plutôt que dans la voie d'eau dont on parle tant (le Saint-Laurent)... Cependant, la plus grande partie de l'Ohio, de L'Indiana et de l'illinois échapperont au désastre. » 

Un nouveau « déplacement des pôles », comme l'a un jour prédit Cayce, pourrait fort bien drainer les Grands Lacs dans la vallée du Mississipi, créant peut-être un fleuve nouveau, égal au Nil ou à l'Amazone. Les lacs, le fait est prouvé, dérivent lentement vers le sud-ouest, de six centimètres par siécle. 

Maintenant d’autres extraits cette fois tirés du livre « Edgar Cayce et le destin de l'homme », par Lytle W. Robinson ; aux Éditions J'Ai Lu N° A 305] 

« Dans tous les pays, nous assisterons à des transformations plus ou moins importantes. Le plus grand changement se produira le long des côtes de l'Atlantique Nord. Observez l'État de New York, le Connecticut et ses voisins. L'île de Manhattan sera la plus atteinte, ainsi que Norfolk, en Virginie, qui deviendra le plus grand port de mer des États-Unis. 

« Los Angeles, San Francisco seront détruites, avant New York. » La date est indiquée dans le passage suivant : « S'il se produit de grandes activités, dans le Vésuve ou la Montagne Pelée, alors la côte de la Californie du Sud ainsi que la région entre le Lac Salé et le sud du Nevada pourront s'attendre trois mois plus tard à des tremblements de terre et des inondations. » 

Ici, Cayce conseille aussi de surveiller l'Etna et ses récentes éruptions : « Des terres surgiront dans l'atlantique et le Pacifique. » 

Cela parait bien étrange, si nous oublions que très récemment, en novembre 1963, une nouvelle île a soudain été créée par une éruption volcanique au large de l'Islande. Nommée Surtsey, elle s'est élevée de plus de dix mètres, du jour au lendemain, et elle existe toujours. 

«Poséidia sera parmi les premières portions de l'Atlantique qui ressurgiront des eaux », affirme Cayce. « Cela se passera en 68 ou 69, dans bien peu de temps! » 

Poséidia était la plus importante des îles atlantes après le premier cataclysme, île où se trouvait le grand port de mer du même nom. La découverte par le Pr Manson Valentine de structures évoquant des temples dans cette région sous-marine, en 1968, 69 et 70 confirme la prophétie de Cayce. 

« À mesure qu'approchera le temps des changements il se produira peut-être l'ouverture de ces trois lieux où les documents (des Atlantes) sont conservés pour les initiés de la loi du Dieu unique : Le temple (près de Bimini) ressurgira; on découvrira en Égypte le temple des archives; et ces documents qui ont été entreposés au coeur de la terre atlante y seront sans doute découverts aussi. Les documents sont les mêmes. » (Cas N° 5750-1) 

« Comme le soleil a été créé pour gouverner le système solaire, n'est-il pas normal qu'il ait un effet sur les habitants ainsi que sur les plantes et les minéraux de la terre?... Comme le Soleil est fait pour apporter la lumière et la chaleur aux enfants de Dieu sur la terre, il est donc de la même composition que l'homme, et donc que la terre; cependant nous savons qu'il existe de la matière solide, du liquide, de la vapeur. Toutes sont alliées, mais dans quel but? Pour l'homme, pour l'homme divin! alors quand celui-là défie cette lumière faite pour exalter la gloire du Seigneur, sa beauté, sa miséricorde, son espoir, sa patience aussi, peut-on s'étonner que se reflètent sur la face du soleil ces troubles et bouleversements causés par les péchés de l'homme? » [taches solaires et ses nombreuses perturbations quoi!] 

Si cela est vrai, la sensibilité du soleil est bien surprenante. Cayce l'explique ainsi : 

« Comment la colère, la jalousie, la haine, l'animosité vous affectent-elles? Comme cette confusion causée sur la terre par ce qui apparait comme une tache solaire. La rupture des communications de toute nature, entre les hommes, c'est quoi? Souvenez-vous de l'histoire, de l'allégorie si vous préférez, de la Tour de Babel. » 

« Car, ce que vous faites au plus petit d'entre nous, vous le faites au Créateur, de même qu'au soleil qui reflète ces troubles qui surviennent chez vous, jusqu'aux tremblements de terre, aux guerres, aux haines, à tous les événements de la vie courante. Alors, que sont les taches solaires? Une conséquence naturelle de ces troubles subis par les fils de Dieu sur la terre, et leur reflet. » 

Ainsi la loi de l'action et de la réaction, ou karma, semble bien universelle. Cayce répétait inlassablement que les troubles passés, présents et futurs, les boulversements, les séismes, résultaient de la désobéissance de l'homme. Si cela est vrai, le verset de la Bible : « Ne vous y trompez pas, Dieu ne se laissera pas moquer », prend une nouvelle signification. La loi de cause et d'effet peut être beaucoup plus importante que nous ne l'avons pensé jusqu'ici. 

Bon, et selon monsieur Cayce... à quoi pouvons-nous nous attendre dès 1998? 

« Le communisme orthodoxe est déjà dépassé, à cause de ses iniquités. Le socialisme, tout en ayant du mérite, risque de conduire à l'oppression et à la bureaucratie toute-puissante d'un gouvernement dictatorial. Le capitalisme déjà myope devient aveugle, et apparemment il est incapable de comprendre ce qu'il risque. 

« Tous les hommes doivent être frères; pour cela il est indispensable qu'ils s'unissent, sinon dans une même pensée, mais dans un seul but, un seul espoir... basés sur l'égalité, la fraternité et la compréhension. » 

Le principe de la fraternité entre les hommes et de la paternité de Dieu prévaudra finalement, et « tous doivent travailler en vue de l'union pour le bien de tous », dans une société « coopérative et coordonnée ». Mais il est indispensable de « penser à l'échelle mondiale », de rejeter les nationalismes, de créer une monnaie internationale ou une « internationalisation des valeurs d'échange », dit Cayce. 

Et l'on ne doit plus tarder. Nos réserves d'or, la balance des paiements sont en danger; l'effondrement du franc français, de la livre ou du dollar risquent de provoquer une inflation massive, la crise économique, le chaos. C'est peut-être là le talon d'Achille du capitalisme. Cayce nous avertit qu'une nouvelle guerre pourrait se livrer, pour des questions monétaires. 

Quant à la nouvelle ère, « avec les changements qui se produiront, le véritable américanisme, la pensée universelle exprimée et manifestée dans la fraternité des hommes, comme dans la franc-maçonnerie, deviendront la règle dans la solution des affaires du monde. Non pas que le monde deviendra un immense ordre maçonnique, mais les principes qui y sont défendus formeront la base, la fondation sur laquelle le nouvel ordre de paix se construira. » 

En dépit de tout ce que l'on peut raconter sur les dangers de l'« explosion démographyque », elle est beaucoup moins menaçante qu'on voudrait nous le faire croire. Le problème réside dans le système économique de distribution des ressources naturelles, qui sont plus qu'amplement suffisantes pour tous. La grande peur vient de ce que les besoins ne peuvent pas être satisfaits sous les régimes actuels. 

Cayce ne décrit pas dans ses « lectures » la nature précise du système économique de la nouvelle ère, mais il en donne l'essentiel. Ce sera une société « coopérative, de coordination », calquée en quelque sorte sur nos coopératives de consommateurs ou de producteurs. Les méfaits de l'absentéisme, du patronat tout-puissant, des trusts, seraient ainsi supprimés. 

Nous faisons tous partie du Grand Dessein. Si l'homme veut avoir un nouvel univers pour y vivre, il doit le façonner lui-même. Il est son propre ennemi, le plus redoutable. Grâce à son libre arbitre, il peut choisir de vivre selon la loi de la jungle, la survie du plus fort; il peut même choisir de défier Dieu. Mais, dit Cayce, « il existe des conditions, dans l'activité des individus, leur pensée et leurs entreprises, qui permettent souvent de garder intactes une ville ou une nation, par l'application des lois spirituelles dans leurs associations (avec d'autres). Les tendances des cœurs et des âmes sont telles que ces bouleversements peuvent se produire... Il est vrai que l'homme met de l'ordre dans la chaos quand il s'incline devant la Loi divine. Et en la négligeant, il apporte le chaos et les forces destructrices durant son incarnation. » 

En fait, nous avons surtout tendance à rester apathiques, envers toutes les choses qui ne nous concernent pas personnellement, directement, ce qui représente en soi un problème spirituel, comme le sont tous les problèmes, dans le fond. Notre indifférence est à la mesure de notre égocentrisme. L'autosatisfaction de masse dans les affaires publiques, par exemple, laisse un vide rapidement usurpé par la minorité soucieuse de ses propres intérêts. ainsi les peuples ont en général le gouvernement qu'ils méritent.

"L'UNIVERS D'EDGAR CAYCE, tome I"
par Dorothée Koechlin de Bizemont. Éditions J'Ai Lu N° 2786] - Prophéties.


Au sujet des bouleversements géologiques à venir, voici encore : "...la Terre se rompra dans l'ouest de l’Amérique  La plus grande partie du Japon doit s'effondrer dans la mer. La partie supérieure de l'Europe se trouvera changée en un clin d'oeil. De la terre ferme apparaîtra au large des côtes est de l'Amérique. Il y aura des soulèvements dans l'Arctique et l'Antarctique, ce qui amènera des éruptions volcaniques dans les régions torrides, et alors arrivera le renversement de l'axe des pôles, qui aura comme conséquence que les pays à climat froid et semi-tropical deviendront tropicaux, avec des mousses et des fougères. Cela commencera dans les années 58 à 98, lorsque viendront ces temps où Sa lumière pourra à nouveau être vue sur les nuages. Quant au temps exact, à la saison, aux lieux, cela ne sera donné qu'à ceux qui invoqueront Son Nom et porteront dans leurs corps la marque de ceux qui ont été appelés et choisis par Lui". (Lecture 3976-15.) 

QUEL SERA LE CHANGEMENT MAJEUR, OU LE COMMENCEMENT D'UN TEL CHANGEMENT S'IL Y EN A UN, QUI MARQUERA L'AN 2000? 

Ce glissement de l'axe des pôles. C'est-à-dire le commencement d'un nouveau cycle. (Lecture 826-8, donnée le 11 août 1936.) 

"Des eaux libres apparaîtront dans le nord du Groenland. On verra de nouvelles terres apparaître dans la mer des Caraïbes. L'Inde sera débarrassée de la plus grande partie de cette souffrance matérielle qu'a subie ce peuple éprouvé. Quelqu'un qui s'est élevé au pouvoir en Europe central sera anéanti. Le jeune roi régnera bientôt. En Amérique, les forces politiques seront à nouveau stabilisées. Les peuples reprendront le pouvoir, chassant en maints endroits les cliques de politiciens. L'Amérique du Sud sera secouée d'un bout à l'autre". 

ET DE QUEL PAYS PARLEZ-VOUS, MONSIEUR CAYCE, LORSQUE VOUS ÉVOQUEZ UN JEUNE ROI? 

"De l'Allemagne". (Lecture 3976-15) 

JE SENS DEPUIS PLUSIEURS MOIS QUE JE DEVRAIS QUITTER LA VILLE DE NEW YORK, QU'EN PENSEZ-VOUS? (Question posée en 1941.) 

Oui, ce serait bien. Il y a trop d'agitation. Ce type de vibrations ne fera que continuer, ce qui est très perturbant pour vous, ainsi que ces énergies de destruction -- quoique ces forces destructrices n'entreront en action qu'à la prochaine génération. 

EST-CE QUE LOS ANGELES EST UN LIEU SÛR? 

"Los Angeles, San Francisco, la plupart de ces lieux seront détruits. Avant même New York". (Lecture 1152-11.) 

"Si vous constatez une activité accrue du Vésuve, ou de la montagne Pelée (en Martinique) alors la côte sud de la Californie et le pays compris entre Salt Lake City et le sud du Nevada peuvent s'attendre, dans les trois mois qui suivent, à une inondation due à des tremblements de terre. Mais ceux-ci seront plus importants encore dans l'hémisphère sud."

(Lecture 270-35 donné le 21 janvier 1936.) 

Dans la nuit du 3 mars 1936, Edgar Cayce eut un rêve prophétique sur sa future incarnation aux États-Unis décrivant un environnement complètement différent de celui d'aujourd'hui : 

« Je naissais de nouveau en 2100 dans le Nebraska. La mer, apparemment, recouvrait tout l'ouest du pays, et la vile où j'habitais était sur la côte. Le nom de ma famille était bizarre, Très jeune, j'avais déclaré être Edgar Cayce qui avait vécu deux cents ans auparavant. Des savants, avec de longues barbes, très peu de cheveux et des lunettes à verre épais, furent appelés pour m'examiner. Ils décidèrent de visiter les endroits où je disais avoir vécu, et avoir travaillé -- le Kentucky, l'Alabama, New York, le Michigan et la Virginie. M'emmenant, moi, l'enfant, avec eux, ce groupe de savants partit visiter ces endroits, dans un vaisseau volant qui avait la forme d'un cigare en métal et se déplaçait à une très grande vitesse. L'eau recouvrait une partie de l'Alabama. Norfolk, en Virginie, était devenu un immense port de mer. New York avait été détruite soit par lune guerre, soit par un tremblement de terre, et on était en train de reconstruire la ville. Les industries étaient éparpillées dans la campagne. La plupart des maisons étaient en verre. On découvrit beaucoup de documents sur Edgar Cayce, qui furent réunis, et emportés au Nebraska pour y être étudiés par le groupe. » 

Voici une lecture générale sur le futur géologique des États-Unis et du Canada: 

"Beaucoup de coins de la côte Est seront bouleversés, de même que la côte Ouest et le centre du pays. Dans très peu d'années, apparaîtront des terres dans l'Atlantique, aussi bien que dans le Pacifique. Et ce qui est actuellement le rivage sera au fond de l'océan. Bien des champs de bataille de la présente guerre mondiale seront sous la mer [...]. Des portions de ce qui est maintenant la côte Est, à la hauteur de New York, et la ville de New York elle-même, disparaîtront. Mais cela ne se produira qu'à une autre génération. Les parties sud de la Caroline et de la Géorgie disparaîtront -- celles-là beaucoup plus tôt. L'eau des Grands Lacs se videra dans le golfe du Mexique, plutôt que dans la voie fluviale à propos de laquelle on a beaucoup discuté (le Saint-Laurent). [...] À ce moment-là, la région habitée actuellement par l'entité (Virginia Beach) sera parmi les zones de sécurité. Tout comme le seront l'Ohio, l'Indiana, l'Illinois, et la plus grande partie du Canada du Sud et de l'Est, tandis qu'à l'ouest il y aura beaucoup de perturbations dans ce pays". 

(Lecture 11552-11, donné le 15 août 1941.) 

Excellent programme pour les Canadiens: le changement de l'axe des pôles va faire fondre leurs arpents de neige, il poussera des cocotiers à Montréal, et ils auront enfin du sable chaud ... 

Et voilà aussi aussi pourquoi Cayce a été prié de déménager à Virginia Beach, pour y installer ses lectures, afin qu'elles survivent au moins deux siècles... Virginia Beach est un faubourg de ce Norfolk qui doit supplanter New York en tant que port : 

"Norfolk, avec ses environs, deviendra le grand port de mer de la côte Est, le plus grand, plus grand que Pholadelphie et New York". (Lecture 5541-2, donnée en juillet 1932.) 

QUAND CES CHANGEMENTS GÉOLOGIQUES DEVIENDRONT-ILS APPARENTS? 

"Lorsque se produiront les premières cassures dans la mer du Sud Pacifique, pour sûr, ces bouleversements apparaîtront comme des submersions, ou, au contraire, des émergences de terres à l'autre bout du monde, c'est-à-dire en Méditerranée, dans la zone de l'Etna, alors nous sauront que cela a commencé". (Lecture 311-8, donnée en avril 1932.) 

Cayce se fait l'écho des prophéties de La Salette où il était annoncé que «Marseille serait engloutie». Cependant, nulle part, il n'est question de la disparition totale de la France, sur le plan physique: 

"N'ayez jamais l'idée que la France puisse être éliminée de la Terre". (Lecture 2072-15.) 

Les bouleversements géologiques s'accompagneront certainement de guerres, de révolutions, de crises politiques... Toute une série de lectures fut demandée là-dessus à Cayce, entre 1932 et 1945. En voici des extraits :

ET À QUELLES NATIONS FAITES-VOUS PLUS PARTICULIÈREMENT ALLUSION ? 

"À la Russie". (Lecture 3976-8.) 

"De Russie viendra l'espoir du monde, pas sous la forme de ce que l'on appelle le communisme, le bolchevisme. Non, mais la Liberté, la Liberté ! Et chaque homme vivra pour son prochain ! Le principe est né. Cela prendra des années et des années pour se concrétiser, mais de Russie viendra à nouveau l'espoir du monde. Guidé par quoi ? Par l'amitié avec la nation qui a inscrit sur sa monnaie : «En Dieu nous nous confions» (In God we trust)". 

Et ce n'est pas tout, il dit encore ceci...

"En ce pays qui fut autrefois Rome, où se développèrent jadis ces mêmes principes, qu'est-ce qui causa son élévation, puis sa chute, comme la tour de Babel ? Les dissensions, et les activités qui ont renforcé l'esclavage, favorisant quelques-uns, de sorte que seule cette élite pouvait prétendre qu'elle pensait juste, en accord avec les forces les plus hautes [...]. Cela leur semblait un droit en tant qu'homme, mais finalement cet élitisme menait à la mort. Voilà le péché de l'Italie". 

LA CHINE REMPLACERA-T-ELLE UN JOUR L'AMÉRIQUE ? 

"Comme nous l'avons déjà dit, l'Amérique doit prier d'avantage. Et agir dans le sens où elle prie. Sinon, elle sera entraînée dans ces problèmes dont nous avons parlé. Ce qui provoquera un déplacement de la civilisation toujours plus vers l'ouest [...]. Si la Chine persiste dans son attitude actuelle et reconquiert son identité, alors on ne pourra plus y interférer de l'extérieur". (Lecture 1598-2, donnée le 29 mai 1938.) 

Quant aux États-Unis, qui font l'objet de multiples lectures : 

"Comme nous l'avons déjà dit, les problèmes de l'Amérique risquent de lui venir plutôt de l'intérieur que de l'extérieur". (Lecture 3976-26.) 

"Car vous, peuple américain, qui vous réclamez des principes de la christianité -- et l'avez même inscrit sur votre monnaie: «In God we trust», vous ne devez pas mettre votre confiance dans la puissance de l'Homme, ni dans celle de la politique ni de l'économie [...]. Et tant que vous vivez, puisse la lumière du Christ, qui est amour, s'étendre à toute la terre, et non l'égoïsme, le pouvoir, l'argent [...]. Aux États-Unis à l'heure actuelle (en 1937), il y a des causes de troubles, spécialement dans les relations entre le Travail et le Capital [...]. Si l'idéal de justice est maintenu par ceux qui sont au pouvoir, il y aura une tendance générale vers davantage de sécurité, de prospérité économique, de paix". (Lecture 3976-17.) 

"Les crises qui surviennent dans d'autres pays (Cayce a parlé auparavant du communisme, du fascisme, des nazis) sont un avertissement pour les États-Unis. Car à qui appartient la richesse? Et à qui appartiennent la terre etses ressources? appartiennent-elles à ceux qui ont hérité d'une position de pouvoir? Ou à ceux qui, à la sueur de leur front, produisent ces richesses? [...] E s'il n'y a pas réciprocité entre donner et prendre, si aucune considération n,est accordée aux travailleurs, alors qu'elle leur est due, si ceux qui sont les producteurs ne bénéficient pas des profits excédentaires, créés par leur travail, alors il y aura de grands troubles dans ce pays". (Lecture 3976-19, 1938.)


(CAYCE A DIT) QUE L'ATLANTIDE RESURGIRAIT AUX TEMPS DE CRISE., OÙ NOUS PASSERONS DE L'ÈRE DES POISSONS À CELLE DU VERSEAU. EST-CE QUE L'ATLANTIDE VA SURGIR À NOUVEAU? EST-CE QUE CELA CAUSERA UN CHANGEMENT SOUDAIN? ET EN QUEL ANNÉE?

PEUT-ON DONNER UNE DATE POUR LE COMMENCEMENT DE L'ÂGE DU VERSEAU? 

"Cela a déjà été donné [...] et vous ne commencerez vraiment à le comprendre qu'en 1998". (Lecture 1602-3.) 

Le Retour du Christ...

"Israël symbolise tous ceux qui cherchent la Vérité, pas seulement les descendants d'Abraham, mais toute nation, toute tribu, quelle que soit la langue qu'elle parle [...]. C'est cela, la signification du mot «Israël»". (Lecture 2772-1.) 

Et Cayce d'expliquer longuement que le mot "Israël" signifie "attente de Dieu", et cette attente n'est pas finie. Puis il évoque la Grande Pyramide, sur les murs intérieurs de laquelle sont inscrites tous les événements à venir, y compris : 

"L'entrée sur la Terre du Messie, à cette date : 1998". (Lecture 5748-5.) 

Entrée qui ne passera pas inaperçue, cette fois : 

"Et les changements dans la matière sont un signe [...] comme l'ont dit les anciens, quand le Soleil s'obscurcira et que la Terre se brisera en divers lieux. Et alors sera proclamé, à travers la perception des cœurs, des esprits et des âmes de ceux qui ont cherché Sa voie -- que Son étoile est apparue [...]. Car Il est en train de préparer Sa manifestation devant les Hommes. À ceux qui cherchent, dans la dernière partie de l'année du Seigneur, comme on compte les années parmi les hommes, en '36, Il apparaîtra!" (Lecture 3976-15.)

EST-CE QUE JÉSUS LE CHRIST EXISTE ACTUELLEMENT SUR UNE SPHÈRE (PLANÉTAIRE) PARTICULIÈRE, OU BIEN EST-IL SUR LE PLAN TERRESTRE, DANS UN AUTRE CORPS? 

"Comme il a été écrit, tout pouvoir Lui ayant été donné sur la Terre et dans les Cieux [...]. Il est donc, Lui-même, actuellement, dans l'espace. Et aussi dans cette énergie qui dynamise chaque entité individuelle, selon sa foi et sa croyance. Ceci, en tant qu'Entité spirituelle. Donc, pas dans un corps charnel sur Terre, mais Il peut venir à volonté pour celui qui veut être Un avec Lui, et agit par amour de façon à rendre cela possible. Mais Il reviendra, de la même façon qu'on L'a vu partir, dans le corps qu'il occupait lors de Sa vie en Galilée [...]. 

La pourriture des ministres des cultes sera mise en évidence dans certains endroits, et des troubles, des combats se produiront. Et il y aura une période de flottement, car arriveront sur le plan terrestre les émissaires du Trône de Vie, du Trône de Lumière, et d'Immortalité, qui viendront pour enseigner les Hommes, et ils feront la guerre, dans les airs, aux émissaires de l'Ombre. Et alors, vous saurez que l'Armageddon est imminent". (Lecture 3976-15.)

Ok... c'est assez... vous voyez un peu le genre de prophéties dont Cayce était capable... 

Autres Livres à Consulter de Dorothée Koechlin de Bizemont au sujet d'Edgar Cayce :

Dorothée Koechlin de Bizemont, L'Univers d'Edgar Cayce : "Toutes les révélations du plus grand médium américain sur la réincarnation, l'histoire, la médecine, le futur..., t. 1", Paris, Robert Laffont, coll. « Les énigmes de l'Univers », 1985

Cet ouvrage a été réédité en format poche par J'ai lu en 1990... et y feront suite...

Dorothée Koechlin de Bizemont, L'Univers d'Edgar Cayce : "Les révélations du grand médium américain. De nouveaux espoirs de guérison. Le Karma des peuples de langue française, t. 2", Paris, Robert Laffont, coll. « Les énigmes de l'Univers », 1987

Dorothée Koechlin de Bizemont, L'Univers d'Edgar Cayce : "Les Esprits de la Nature. La réincarnation comme clé de l'Histoire : les Marches de l'Est (Alsace, Lorraine, Suisse). La fonction thérapeutique des aliments., t. 3", Paris, Robert Laffont, coll. « Les énigmes de l'Univers », 1992

Dorothée Koechlin de Bizemont, "L'Univers d'Edgar Cayce, t. 4", Monaco, Le Rocher, coll. « Les énigmes de l'Univers », 2000

Dorothée Koechlin de Bizemont, "L'Astrologie karmique. L'astrologie d'Edgar Cayce", Paris, Robert Laffont, 1983  (Cet ouvrage a aussi été réédité en format poche par J'ai lu en 1990).

Dorothée Koechlin de Bizemont, "Les Prophéties d'Edgard Cayce", Monaco, Le Rocher, 1989

Dorothée Koechlin de Bizemont, "Edgard Cayce, guérir par la musique", Monaco, Le Rocher, 1989

Dorothée Koechlin de Bizemont, "Edgard Cayce, recettes de beauté et de santé, Monaco", Le Rocher, 1990

Dorothée Koechlin de Bizemont, "Edgard Cayce, recettes de forme et de minceur", Monaco, Le Rocher, 2001

Dorothée Koechlin de Bizemont et Jacques Lecomte, "Le langage des animaux", 3 Suisses, 1985, 127 p.

Dorothée Koechlin de Bizemont et Tarek, "L'Astrologie karmique d'Edgar Cayce appliquée" : Jacques Chirac, Ségolène Royal, Bill Gates, Lady Diana, Benoit XVI [...], Robert Laffont, avril 2007


Cayce et le « Tarot de la Révélation »


Le "Tarot of the Revelation" du Dr Christopher Earnshaw basé sur les écrits d’Edgar Cayce's, entre autre son interprétation de certains passages de la Bible et du Livre de l’Apocalypse.

L’ouvrage en question comporte de 5 chapitres. Un des chapitres aborde les questions du gnosticisme de la kabbale et nous présente le « Livre de la Révélation » en expliquant qu’il existe un lien intime entre lui, la numérologie, et Tarot.

Dr Christopher Earnshaw nous propose alors sept «exercices pour la croissance spirituelle» et quatre exemples de corroboration avec les textes de l’Apocalypse... Earnshaw y met beaucoup d’effort, afin de trouver toutes sortes de références, et enfin dessiner des liens entre le tarot et le Livre de la Révélation.

Earnshaw fait le parallèle entre le voyage du Fou des arcanes majeurs et l'histoire de l'illumination Jean et le plan de Dieu pour l'humanité.

Les Arcanes Mineurs, quant à elles y sont décrites comme un ensemble d'outils à utiliser pour son propre développement spirituel. Des mots clés liés aux cartes sont aussi proposés comme une description relative à la relation entre les quatre éléments (air, feu, eau et terre) pour les quatre groupes d’arcanes mineurs.

Ensuite, Earnshaw nous donnes son interprétation de chaque lames majeures, et au délà des interprétations qu’on donne généralement aux arcanes, l’auteur cherchera ici surtout à faire valoir son point, au détriment d’avoir à réfuter le véritable sens qui fut traditionnellement associé aux arcanes.

Mais enfin, Earnshaw propose pour chacune de ses descriptions une "leçon spirituelle", une citation de lectures de Cayce et un passage de la bible (en grec et avec sa traduction) ce en précisant chaque fois : « c'est l'enseignement de la Bible pour cette carte."

Un ouvrage incongru sans doute... Earnshaw aborde également un certain nombre de questions qui sont souvent posées par les personnes qui sont sceptiques ou méfiants de Tarot. Ces questions incluent "Est-ce que la divination est en contradiction avec les enseignements de la Bible?" et "Est-ce que le Tarot un outil du diable?

On s’étonne surtout de constater qu’Earnshaw est profondément convaincu des idées émises par Cayce et qu’il a basé le système de son tarot sur les théories prophétiques de Cayce...

Il est malheureux aussi qu’Earnshaw se soit basé sur le Tarot de Rider/Waite pour son travail... Ce seul détail enlève beaucoup de sérieux à son travail, surtout quand il aborde la question de l’origines du tarot... Et il n’y a rien de moins chrétien que le tarot de Rider/Waite... Et les Grandes Prêtresses, les Hiérophantes ne sont pas vraiment bienvenus dans le cadre de l’Apocalypse de Saint-Jean!

Enfin, qu’a`cela ne tienne, Dr Christopher Earnshaw est allé jusqu’au bout de son idée, et a créé son propre jeu de cartes de tarot... Basé sur le modèle de Rider/Waite, il prétend qu’il a conçu son tarot selon le symbolisme et les images d'origine comme indiqué dans la Bible.


Évidemment, il insiste pour dire que cette formule est la version revue et corrigée du tarot qui permet le plus d’être en connexion avec la Vérité... et que son jeu a été conçu tout spécialement aussi, pour servir d'outil de croissance spirituelle, et qu’il est basé sur le véritable message (enfin décodé) du Livre de la Révélation. À cet effet, plusieurs des noms des cartes ont été modifiées et l'ordre des cartes a été légèrement modifié pour "correspondent à l'enseignement et les images du le livre de l'Apocalypse.

Il présente son tarot comme étant la «version visuelle du Livre de l'Apocalypse." Il a surnommé son système « le système de l'Apocalypse. »

Christopher Earnshaw, nous amènes beaucoup d’informations parfois d’un grand intérêt, mais on ne peut que vous mettre en garde et vous conseillé d’être très vigilant en ce qui concerne cette restructuration du tarot et de ses véritables enseignements...

Ce Tarot inusité a été publié en 2007, accompagné du livre du même nom « The Tarot of the Revelation » (« Le Tarot de la Révélation ») de Christopher Earnshaw

Ont peut voir les cartes ici :
Et une critique du livre ici :
COMMENTAIRES...
(Âmes sensibles s'abstenir)

L’idée de mettre le tarot en connotation directe avec la Bible n’est pas une mauvaise idée en soi, et les kabbalistes ont aussi établies plusieurs lien entre les arcanes du tarot et des passages de l’ancien testament... mais ici, comme (c’est le cas pour les ouvrages kabbalistiques), Earnshaw ne réussi pas à nous convaincre complètement de cette relation « tarot/bible, et malgré les arguments et citations de Cayce, il y a encore trop de failles dans son raisonnement...

Sans doute parce que le tarot refuse de se voir cerné, ou encore, investit dans une histoire sans ressort. S’il est vrai que le tarot met en scène certaines idées de l’Apocalypse comme LE JUGEMENT, il est encore plus vrai que le Tarot cherche à en détourner les desseins. Aussi, le Tarot se refusera toujours d’être cloîtré... Le tarot exige de pouvoir participer à toutes les histoires... En tant qu’outil, c’est selon l’utilisation qu’on en fait que l’on en tire de bons ou mauvais conseil, et le Tarot peut apporter la vérité ou induire en erreur, nous aider ou nous nuire... (c’est comme avec un marteau... on peut se servir de cet outil pour construire, et modelé ; ou pour saccager et détruire).

En ce sens l’utilisation d’un tarot, d’un oracle ou de n’importe lequel outil est une question de choix et de la manière qu’on l’utilisera... C’est pourquoi, avec ou sans un tarot, au départ il y a toujours une idéologie...

L’idée du Tarot n’est pas de forger une idéologie, encore moins de se plier à un dogme... Le tarot est un outil créé par des « théosophes », et se veut donc un outil de recherche de Vérité... Non pas une vérité déjà établie... 

Le tarot permet aux philosophes et théosophes de ne pas être prisonnier d’un dogme, d’être libre de penser, mais de pouvoir tout de même recevoir les enseignements et conseils nécessaires à une vie spirituelle qui va dans le sens « du bon sens »...

Je tiens aussi à dire que je respecte les efforts du Dr Christopher Earnshaw, car certaines trouvailles qu’il a faites au sujet du tarot relève de la clairvoyance... Au détriment de ses égarements, il a compris que le tarot a un lien direct avec le Christianisme... Ceux-là qui cherchent à percer les secrets du tarot oublient trop souvent qu’au moyen-âge encore très peu de gens avait lu la bible et elle restera longtemps un privilège de l’élite...

Bon, alors, je vous livre un secret (je suis là pour ça, n’est-ce pas)...

Le Tarot est la transposition en image de l’idée saugrenue que se faisait justement le peuple au sujet du « Nouveau Testament », et se voulait, du coup, une critique de la classe dirigeante comme une manière de ne pas en subir les injustices...

"13" était le nombre de degrés initiatiques chez les templiers (et plus tard chez les francs-maçons). Or l’arcane "13" du tarot, la "lame sans nom", ne pourrait communiquer un message plus clair : « Nous sommes tous égaux devant la mort ». Et l’image précise : « Les têtes dirigeantes vont tombées, leurs cadavres seront l’humus des roses pour l’humble jardinier! »

Laissez-moi vous confondre...

Le Tarot n’est pas le fruit des savants de l’Atlantide, ni le livre de Thot, ni le livre de la Révélation... (Il est plutôt le livre de toutes les révélations)...

Et, au comble de votre désarroi : il est certainement d’origine « chrétienne »...

En vérité, le Tarot est « La bible des humbles »

Je me fais un devoir de vous apporter toutes les preuves à ce sujet...

Au contraire des rumeurs qui circulent et qui veulent que les origines du tarot ne soient pas connues, vous devez savoir que ce n’est que brumes au dessus d’une plaine... D’ici peu le brouillard va se dissiper et vous comprendrez que l’origine du tarot et son véritable but est connu de certains initiés, depuis sa prime conception.

COMMENTAIRE AU SUJET DE CAYCE ET LA MÉDIUMNITÉ...

Pour moi Cayce est un parfait représentant du mouvement New Age. Il est certainement un des plus important propagandiste des hypothèses sur l’existence d’une mythique Atlantide, propagandiste d’une gnose chrétienne confronté aux principes de la réincarnation et acceptant les pratiques du spiritisme, de l’hypnose et surtout il fit grande promotion de la médiumnité et des techniques qui seront connues plus tard pour être les techniques de « channeling ».

Edgar Cayce, comme pour la plupart des Rose-Croix ou des mouvements gnostiques, ou membre de la Golden Dawn, considère le tarot pour être un outil permettant la communication de messages provenant de l’au delà et donne au tarot un emploi qui est plus comparable à une planche de oui-ja qu’à un outil de divination. Il a compris que les messages livrés par le tarot étaient en correspondance avec certains passages de la Bible, mais il s’est égaré en chemin en voulant cherchant à donner du crédit à sa conception des « mystères » et de la « médiumnité » plutôt que de suivre le chemin de l’humble pèlerin, qui a compris que le tarot est une route qui est en marge de toutes religions, qui se pose en virulent opposant au mysticisme et au spiritisme!

Le Tarot fait une différence entre « divination » et « spiritisme », entre « clairvoyance » et « médiumnité ».

Il est vrai qu’on peut se servir d’un tarot exactement comme d’une planche de Oui-Ja (mais pourquoi s’embarrasser d’un Tarot alors ?!).

Le Tarot a été précisément inventé pour qu’il soit un support à la clairvoyance, or il est indéniable que cela a à voir avec la « médiumnité »...

En fait, il est facile de confondre divination et goétie ! Le Tarot ne s’adresse pas à des entités, des revenants ou des maîtres invisible...

En vrai, le Tarot se syntonise sur des « formes d’ondes » spécifiques... Des « formes d’ondes » qui à la manière de figures géométriques sacrées, sont en correspondances avec un ordre dit « céleste »... Subséquemment, le Tarot communique, avec « les Destinées »... Les arcanes qui sont des « archétypes » répondent nécessairement aux questions car leur situation les force à répondre! Elles sont au milieu d’un triangle : l’ordre céleste, les destinées, et le consultant. Au milieu de ce triangle, le tarot n’a d’autre choix que de se conformer à cette simple lois qui dit : « il n’y a pas de hasard ». Les lames doivent se placer de manière à être représenté une figure en corrélation avec l’ineffable et irréversible ordre des choses....

C’est pourquoi, au départ, le tarot ne nécessite pas de dons de médiumnité. On jette les cartes comme on jette les dés... Mais l’un ou l’autre, dés, cartes, pions, n’importe quoi... si on prend la peine de leur demander de répondre aux lois des destinées, ils le feront... C’est.... mathématique... (rire).

Il y en a long à dire au sujet de la clairvoyance, de la divination, de la médiumnité, du spiritisme et du channeling...

Étant donné, toute la complexité se rapportant à ces domaines, je reviendrai souvent sur ces sujets délicats concernant au cours de d’autres exposés...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire